Açores – Bretagne via le Portugal …

Açores – Bretagne via le Portugal …

nous étions quelques bateaux amarrés à la marina de Ponta Delgada sur l’île de Sao Miguel aux Açores à attendre LE créneau, LA sacro-sainte fenêtre météo pour faire cap sur la Bretagne.

Enfin, après 12 jours fort agréables à avoir pu visiter 2 des 9 îles de l’archipel, sillonner Santa Maria en scooter, barboter dans les sources d’eau chaude de Sao Miguel et fait de bien belles rencontres, c’est drisses et écoutes « entre les dents » que nous avons appareillés à deux bateaux, le 12 avril, des Açores.

Açores Lok

  • « Il ne faut pas partir trop tôt si on ne veux pas rattraper la dépression qui est en train de passer. »
  • « Oui, mais il faudra bien faire la « cuillère » vers le sud et ne pas traîner, si on ne veux pas se faire prendre dans la seconde qui arrive … »

Bref, imaginez un sandwich dont les deux tranches de pain sont les dépressions, les feuilles de salades : les arrivées de houle et les steaks au milieu : nous !

Manu nous demande un relevé de la tendance barométrique à noter sur le livre de bord, toutes les heures.

Açores Lok1

A bord de Leenan Head, nous n’avons pas de liaison satellite, une fois en mer, c’est notre sens marin, l’observation du ciel, de la mer et du fameux baromètre qui influenceront les décisions du capitaine.

En réglant au mieux le bateau et en alternant avec l’aide de la « bourique volvo » nous tenons une moyenne de 5 nœuds, sur les talons de la première dépression ; faisant route suffisamment sud quand à la trajectoire estimée de la seconde .. oui mais ça, c’était il y’a 4 jours …

Açores Lok2

Entre temps et sans que nous le sachions, la seconde dépression est passée plus nord que prévu et moins forte qu’annoncée nous laissant flotter au milieu d’une jolie pétole au lieu d’avoir pu « surfer » sur le bord de la dépression en dessinant la fameuse « cuillère » …

Açores Lok3

Nous arrivons au bout de 6 jours à Peniche, seul port « ouvert » du Portugal ce soir là, avec 5 bons mètres de houle à la côte, pour une escale gasoil, courses de frais et balade pour June … 2 heures et hop, nous voilà repartis !

DSC_2357

Açores Lok4

Et oui, le vent de nord annoncé dans les prochaines heures ne nous réjouit pas quand on sait que la Bretagne … c’est cap au nord !

Une bonne nuit de sommeil à Leixoes (Porto) et c’est repartis, on ne perd pas le rythme !

Nous savons tous à quoi ressemble une frontière à terre : un poste douanier, la présence de militaires, parfois des grilles etc …

DSC_2380

DSC_2388

Une frontière, vue de la mer.

En mer, c’est juste une ligne tracée sur la carte marine que l’étrave de Leenan Head franchie comme si de rien était … nous voilà comme par magie en Espagne !

La côte Galicienne est si belle à longer : ses reliefs, ses couleurs et puis bientôt sa brume …

Açores Lok5

On se fait un peu remuer au Cap Finisterre, fidèle à sa réputation …

La brume se dissipe dans la ria de Camarinas où là encore, nous ne ferons qu’une petite escale sieste, tapas et gasoil avant de nous élancer dans le Golfe de Gascogne : dernière ligne droite vers Locmariaquer.

DSC_2423

La brise joue avec nos nerfs : elle se lève un peu, timidement, on y croit et hissons alors toute la belle « garde robe » de Leenan Head

Et puis elle retombe au bout de quelques heures, il faut alors tout affaler pour faire place au ronron du moteur.

DSC_2424

La veille d’arrivée c’est une belle journée qui commence par le bal des dauphins : plus d’une heure à les observer tout autour de nous : bondir, sauter, rivaliser de pirouettes entre eux et faire la course avec l’étrave de Leenan Head.

DSC_4597-001

Açores Lok7

Postés à l’avant ou juchés sur le bout dehors, c’est sous nos yeux émerveillés qu’ils jouent à peine un mètre en dessous.

La météo permet un petit extra culinaire : LE gâteau au chocolat de Manu !

Émeric prépare les maquereaux fraichement pêchés à la traîne et pour ma part ce sera une petite douche sur le pont, à grand sceaux d’eau de mer !

Açores Lok6

Et puis le petit apéro au coucher de soleil autour duquel nous pouvons revenir sur cette navigation depuis les Açores et même les Canaries ; depuis notre départ de France en octobre dernier …

4 Avril 20182

Mais le vent se lève (enfin !) et c’est à la voile que nous naviguerons toute la dernière nuit : les phares de Belle Île s’allument au loin … nous empannerons dans quelques heures au niveau du plateau des Birvideaux pour faire cap sur l’île d’Houat.

DSC_2281-001

Au petit matin du 25 avril, nous passons Beniguet et le soleil se lève dans la baie de Quiberon et sur l’entrée du Golfe du Morbihan.

DSC_4787

Nous affalons après avoir passé la pointe de Penhir et Port Navalo.

DSC_4788

La marée basse ne nous permet pas d’aller directement au ponton, nous attendons à une bouée et en profitons pour ranger le bateau : un petit « sas » d’avant l’arrivée …

DSC_0663

Le Golfe est calme et le village de Locmariaquer s’éveille doucement : les premiers bateaux viennent nous saluer …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s