Tel l’Océanite Tempête …

Tel l’Océanite Tempête …

Alors que l’automne (novembre 2016) s’installait, que les feuilles quittaient leurs branches, nous nous apprêtions, nous aussi à appareiller, tels certains oiseaux migrateurs …

Connaissez-vous l’Océanite Tempête ?

440_Hydrobates-pelagicus-PP

25 grammes d’os, de plumes et de voyage océanique pour ce petit cousin pélagique de la famille des majestueux pétrels.

Virevoltant au dessus de la houle, son vol ressemble à celui d’une chauve souris.

Picorant le zooplancton à la surface du grand océan, il semble marcher sur la crête des vagues tel une danseuse aux pattes palmées.

Sur les talons de notre minuscule guide, nous avons donc quitté la Bretagne, le 6 novembre dernier ; dévalés un golfe de Gascogne tourmenté par les premières dépressions, longé la côte Portugaise ; tracé le long du Maroc puis slalomé entre les îles des Canaries.

Toujours accompagnés, à bonne distance, de notre discret Océanite, nous avons filé vers le mystérieux Cap Vert puis avons « traversé », poussés par un alizé soutenu et capricieux.

17 jours plus tard, c’est le gracieux paille en queue qui nous a accueilli outre Atlantique aux paradisiaques îles des Saintes : eaux turquoises, poissons multicolores, dauphins, tortues marines …

9 Gwada - Martinique

« Balade » antillaise, changement de bateau, nouveau départ …

Après une promenade antillaise et un changement de bateau (Mélody contre harenguier des Shetlands) et un petit détour par la République Dominicaine, l’appel du large nous a happés pour un retour « au bercail ».

Ressortir les vestes de quart, naviguer jours et nuits, chaque matin boulanger un pain frais, scruter inlassablement l’horizon avec droit devant nous et 23 jours de mer plus tard : l’accueillant archipel des Açores.

Transat Leenan Head retour 2017

Transat …

Toujours à nos côtés, l’infatigable Océanite …

A nouveau, le Golfe de Gascogne vêtu de ses couleurs printanières … notre boucle de l’Atlantique nord, sur les traces du frêle Océanite est presque « bouclé ».

Tandis que notre joli voyageur ralliera les falaises finistériennes afin de reformer son couple et pondre un unique œuf parmi sa colonie, nous retrouverons bientôt les nôtres, familles et amis ;

Locmariaquer 2017

Arrivée en Bretagne, bien accueillis !

et passerons notre été dans le Golfe du Morbihan où nous accueillerons à bord de Leenan Head marins chevronnés ou néophytes passionnés, grands et petits, souhaitant s’initier à la navigation sur un gréement traditionnel.

DSCN1742-001

Le joli port de Locmariaquer

Puis à l’automne, il sera temps de repartir vers le sud, tel l’Océanite Tempête …

2 commentaires

  1. Très beau texte, poétique et enchanteur, jolie description de ce périple transatlantique d’où émane, calme, sérénité et bonne entente. les photos confirment cette harmonie. BRAVO ! Corinne Talamon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s