Rencontres Arctiques

Leenan Head s’apprête à quitter les Lofoten. Deux mois que nous sillonnons l’archipel…avec, comme souvent, un goût de reviens-y. Pour les paysages, certes, mais aussi pour ceux qui vivent là.

L0F_6904

Depuis 10 jours le froid commence à piquer sérieusement, et le soleil de minuit fait place peu à peu à un léger crépuscule. Il semblerait qu’il soit temps pour Leenan Head de faire route vers le Sud. C’est la tête pleines d’images de montagnes que nous repartons. Ici, les vents sont capricieux et il n’est pas si facile de hisser les voiles. Cependant sans voilier, impossible d’aller dans ces mouillages sauvages. Simples formes sur la carte marine, le navigateur y devine de bons abris. Quelques heures plus tard, nous nous trouvons au fond d’un fjord à la végétation dense, au pied d’une montagne verticale et minérale, ou au cœur d’un îlot qui fait rêver les plus jeunes équipiers d’histoires de pirates : « Moi ze veux voir le trésor des pirates aux zambes de bois!!! ». Il est probable que même les « vieux » y croient un petit peu…

L0F_6771
Moi, après la pèsse, z’irai voir les pirates aux zambes de bois !

 

 

L0F_6785

Vous noterez avec justesse, que les habitants des lieux ont été peu évoqués depuis le début de notre virée au Nord du cercle polaire. Les Lofoten et Vesteralen, des îles plus au Nord, tout aussi grandioses, comptent 60 000 habitants au total. Dans l’année, plus d’un million de touristes viennent ici. Un chiffre qui explose depuis 3-4 ans. Les randonneurs, grimpeurs et kayakistes y sont au paradis. Nombreux sont ceux qui choisissent l’autonomie du camping-car. D’autres encore s’offriront une croisière à bord de l’Hurtigruten, véritable phénomène national local, le paquebot mène ses passagers de Bergen au Cap Nord. Bref, tous tombent sous le charme de cette région d’exception (et certains de ses habitantes…).

L0F_6886
L’Hurtigruten…et à sa gauche, la lune pas vue depuis des mois !!!

 

Mais revenons à nos locaux, descendants de vikings et de samis. Certains peuvent se sentir quelques peu envahis par ces hordes de touristes qui affluent en juillet. Beaucoup en font une nouvelle activité. C’est ainsi que le port baleinier de Skrova délaisse peu à peu son activité originelle, qui a bien du mal à fonctionner en dehors des frontières, pour proposer activités et excursions pour ses visiteurs. Difficile alors de rencontrer « vraiment » l’autochtone. Mais repassez une semaine plus tard, quand la saison touche à sa fin, et le village aura retrouvé son rythme annuel. C’est ainsi que nous avons rencontré un couple de pêcheurs venus passé le week-end ici. Cela fait deux ou trois fois qu’ils croisent Leenan Head, et cette fois-ci ils osent venir nous voir «Je pêche le hareng puis la morue à la palangre de novembre à avril! » « Mais tu n’as pas trop froid l’hiver ? » « Non, non ça va, je vais vers le Gulf Stream. J’adore ça, il y a des lumières extraordinaires. Je suis par contre inquiet pour l’avenir, les temps sont durs pour la pêche artisanale car les gros armateurs raflent tous les quotas… ». Elle, elle a les yeux qui brillent quand elle parle des Vesteralen, où ils habitent « un lieu paisible», elle y fait du pain, dans un four à bois.

L0F_6801
Nusfjord, un port à l’ancienne qui a un charme fou!

 

Quelques jours avant c’est le skipper du drakkar Lofotr qui vient nous voir « Vous vous souvenez de moi ? » « Oui bien sûr ! Tu veux visiter le bateau ? » « Oui je veux bien… » Un gaillard de 2m de haut qui semble avoir peur de nous déranger. Une fois à bord, ce passionné de bateau nous pose 1000 questions. Il semble heureux, fier de mener le même canot que ses ancêtres. Il a des bagouses plein les doigts et ne supporte pas quand, lors de reconstitutions historiques, la barre du drakkar est positionnée à gauche, et non pas à droite ! (A ceux qui feraient l’erreur, vu la carrure du bonhomme il est conseillé de rectifier le tir immédiatement…).

Il y a ce hollandais aussi, Rob, un peu moins timide. Il a osé monter à bord dès la première fois où il a vu Leenan Head. Chapeau de paille, barbe blanche et chemise rouge à carreaux. Lui est un chasseur d’aurores boréales. Il les a étudié depuis les Pays-bas, puis un jour il est venu aux Lofoten, à Laukvik. De là, il a appelé sa femme « En une semaine, j’ai vu plus d’aurores qu’en 10 ans chez nous ! On s’installe ici! ». Depuis, il partage sa passion avec d’autres curieux et passionnés qui viennent dans son centre d’étude l’hiver. Il est tombé amoureux des Lofoten, et ne compte pas les quitter. Il guette la nuit polaire avec impatience…
Qu’on le comprend ! Quelques semaines ou mois de plus nous permettraient probablement de partager de nombreux moments avec ces habitants de l’Arctique. Car oui, telle est leur réalité, que nous avons parfois du mal à imaginer.

L0F_6868
Et oui, les rênes aussi vont à la plage…

 

Nous nous octroyons une escapade un peu plus nord, par voie terrestre cette fois. Nous roulons dans des paysages de toundra, et nous croisons des rênes. Oui, nous sommes bien en Arctique. C’est l’occasion de nous replonger dans les vies des explorateurs polaires norvégiens : Amundsen et Nansen qui sont allés tout là-haut.

Et alors que l’étrave de Leenan Head fend l’écume cap au Sud, nous nous prenons déjà à imaginer un voyage futur qui suivrait le rythme des glaces…En attendant, il est l’heure d’aller se réchauffer un peu, première étape : l’Ecosse !

A suivre…

L0F_6818
Mais, où est Leenan Head ?

7 commentaires

  1. Bonjour, Merci pour les nouvelles et les photos. Bonne traversée pour le retour, ici c est La canicule. Bises

  2. Super super ! on a envie d’y aller pour les aurores boréales, ils en font avec la châleur ?? Non semble t’il, dommage. Ces images et commentaires nous donnent envie de voyages, merci, profitez bien et bon retour ! Bises à l’équipage. Tinou

  3. Lu l’article magnifique sur Voiles et Voiliers de Juillet, je sais tout sur le Zulu ! Bravo
    Tinou de l’hémisphère sud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s