En Transat…de Brava à Union.

DSC00950
Leenan Head au mouillage à Brava

Leenan Head est arrivé à Union, petite île de St Vincent et les Grenadines, le 20 décembre, après trois semaines de transat porté par des alizés timides. L’expérience n’en est pas moins forte…

28 novembre 2014. Nous laissons derrière nous l’île de Brava et ses montagnes imposantes. A leurs pieds, la silhouette de deux amis qui nous saluent depuis la digue. Face à nous, le grand large.

Le GPS indique 2245 milles, soit un peu plus de 4000 km…que nous nous apprêtons à parcourir à la vitesse d’une trottinette. Nous sommes 6 à bord et pour la plupart c’est une première Transat.

« Transat », un mot que l’on entend souvent aux détours des pontons (et des comptoirs)…mais qui reste assez flou pour celui qui n’a pas tenté l’expérience.

Comment décrire, comment partager cette aventure ?

DSC00962
Le large ? C’est par là…

1500 milles : Les jours et les nuits s’enchaînent, le rafiot est cerclé. Seules la carte et la pendule qui donne l’heure en UTC nous permettent d’avoir un semblant de repères…. Nous avons parcouru un tiers du trajet, et flottons à 4800m d’altitude. La surface nous cache des montagnes sous-marines….Que se passe t-il là dessous ? Difficile à dire. Quelques daurades et poissons volants ici ou là sont les rares témoins d’une vie que l’on sait bien plus riche…

1400 milles : Un jour de pétole nous permet de nous arrêter, et de chausser les masques et tubas pour une plongée dans le grand bleu. Vertiges.

1200 milles : Un grand moment pour l’équipage : nous hissons la fortune recousue à la main à Brava.

1208 milles : La fortune est en lambeaux…mais que d’un côté et la ralingue, elle, tient ! Après tout c’est l’occasion de se prendre pour des pirates.

DSC01039

1100 milles : Quel jour sommes-nous ?…Quelle importance ? Une sensation douce de vide spatio-temporel s’installe. Une marche dans le désert procurerait les mêmes impressions. La mer n’a jamais le même visage, ses couleurs et ses humeurs changent. Notre attention se concentre sur la vie du bord et nos compagnons de route.

775 milles : On vire de bord et on dilapide définitivement la fortune. On enlève les costumes de pirates.

500 milles : L’aventure ici est avant tout l’aventure humaine. Voilà des semaines que nous vivons 24h sur 24 dans un studio de 16m de long par 5 de large, certes avec une vue sur mer imprenable et une belle terrasse mais un jardin qui reste inaccessible…

Alors il y a tous ces moments de partage. Chacun donnant ce qu’il est aux autres. Des passionnés, des éclectiques, des délurés, des sages. Un joli melting-potes, un concentré de ré-éducation à vivre avec les autres. Et le sentiment d’apprendre de chacun : manœuvres, réparations, cuisine, lectures, musique, réflexions…chaque activité est synonyme d’échanges.

Et, malgré nous, c’est aussi notre propre reflet qui se devine peu à peu…une Transat, au risque d’utiliser des grands mots, c’est aussi une formidable aventure intérieure qui permet de plonger un peu sous la surface…

DSC01097 (3)
L’équipage !

221 milles : Où est passé Alizé ? C’est la pétole. Pas un brin d’air. Le temps idéal pour piquer une tête. Là, rencontre avec un espadon de 2m suffisamment impressionnant pour remonter à bord en battant des records de natation!

4 milles : Terre !! Nous naviguons à travers les îles de St Vincent les Grenadines et jetons l’ancre au petit matin dans une baie aux eaux turquoises…

Leenan Head s’y plaît bien (et nous aussi)…et passera les trois prochains mois à explorer le sud Caraïbes…

DSC01088
Vue sur les Tobago Cays depuis Union

3 commentaires

  1. Je vous souhaite de belles navigations et de belles rencontres dans le sud Antilles. Nous aurons une pensée pour l’équipage de Leenan Head sous le soleil caraïbes pendant qu’en Bretagne les dépressions et fronts chauds et froids venus de l’atlantique nord nous apportent pluies vents et température autour de 10 degrés.
    Joyeux Nowel à tous
    Marc

  2. Tout est dit dans votre article, pas un mot de plus n’est nécessaire ; une transat c’est exactement ce que vous décrivez, quoi qu’il arrive. Bravo et bonne route de l’autre côté de l’horizon…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s